1 2 3 4

Accueil > Les entretiens

Hubert DUMONT SAINT PRIEST

Directeur général de MUTLOG

Interview de M. Hubert DUMONT SAINT PRIEST, Directeur général de MUTLOG

Au moment où la « loi du 1er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation » fait notamment évoluer l’assurance emprunteur, nous avons interrogé Hubert DUMONT SAINT PRIEST, Directeur Général de la Mutuelle du Logement MUTLOG dont ce type de prévoyance constitue le cœur de métier.

En premier lieu, présentez-nous sommairement MUTLOG ?

Créée en 1981 par l’Association de Coordination des Moyens d’Intervention pour le Logement – ACMIL -, MUTLOG est présidée par Monsieur François YENCE, par ailleurs administrateur délégué de l’ICOSI. Les cinq confédérations syndicales de salariés représentatives au plan national sont membres honoraires de son Conseil d’Administration. La présence active de la CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et CGT-FO est un honneur qui se mérite et nous incite au quotidien à toujours mieux répondre aux préoccupations de nos adhérents.

A la fin 2009, MUTLOG et MUTLOG Garanties, les deux mutuelles du groupe, portent 15,37 milliards d’euros de capitaux initiaux couverts (tous risques confondus) :
-  460.000 adhérents,
-  74 délégués militants et 21 administrateurs ;
-  Plus de 500 organismes partenaires (collecteurs 1% logement, Crédit Coopératif, Banque Française, collectivités locales, entreprises, mutuelles, courtiers en financement …) ;
-  26 millions d’euros de chiffre d’affaires ;
-  Ratio de marge de solvabilité : près de 9 ;
-  Réassureur : MUTRé SA ;
-  MUTLOG adhère à la Fédération Nationale de la Mutualité Française, laquelle siège à son Conseil d’Administration.

Contrats groupes (proposés par les établissements de crédit) ou souscriptions individuelles, que choisir ?

Le droit de dissocier l’assurance de la contractualisation d’un emprunt vient donc d’être réaffirmé par la « Loi Lagarde ».
Désormais l’établissement prêteur ne peut plus s’opposer à la recherche par son client, d’un autre acteur que « l’assureur collectif » qu’il propose avec son offre de crédit ; il devra justifier du motif de son éventuel refus. Il ne pourra plus proposer une augmentation du taux d’intérêt de crédit ou des frais de dossiers supplémentaires au motif d’une assurance externe.
La liberté contractuelle se trouve donc bien renforcée par ce texte.

Pourtant je crois profondément qu’il serait erroné d’opposer systématiquement l’assurance groupe présentée par l’établissement de crédit à celle souscrite à titre individuel auprès d’un autre assureur emprunteur et vice-versa. Ainsi l’important pour la Mutuelle du Logement – Mutuelle du Code de la Mutualité - spécialisée dans l’assurance emprunteur depuis bientôt trente ans est de toujours placer la satisfaction de l’homme au cœur de ses solutions. Nous le traduisons par la devise « l’homme au cœur du logement ».

D’ailleurs si nous nous félicitons de la confiance accordée par de grands opérateurs de l’économie sociale qui ont choisi notre offre pour leur contrat groupe, nous nous honorons simultanément d’être un acteur en souscription individuelle acceptée par l’ensemble des établissements de la place.
Bien sûr on peut arguer que selon des conditions d’âge, de santé, de montant ou encore de durée de crédit, il faut privilégier tel ou tel choix. Ce type de raisonnement a ses limites car il sous-entend que la décision de prévoyance emprunteur trouve, en définitive, sa seule motivation dans l’expression d’un tarif. Si le coût est un paramètre non négligeable, il en est encore plus du contenu de la garantie qu’il convient d’appréhender. En somme « Non au moins-disant (l’unique prise en compte du prix) mais Oui au mieux-disant » (le meilleur rapport qualité prix).

Que pensez-vous des comparateurs, quels sont à votre sens les éléments majeurs pour faire le bon choix de sa couverture emprunteur ?

Certes les comparateurs contribuent à éclairer le candidat à l’assurance mais on ne doit pas se contenter de leurs concours qui ne peut prendre en considération toute la diversité des situations personnelles et toute la richesse des contenus des contrats d’assurance. Les comparateurs sont nécessaires mais incomplets par la nature même des choses. Rien ne vaut donc le Conseil avisé !
Les clauses importantes à vérifier dans le contrat sont en effet très nombreuses.

A minima, il s’agit des conditions d’éligibilité aux prestations : existence ou non d’un délai de stage ? Durée de la franchise ? Le bénéfice de l’incapacité temporaire vous est-il acquis si vous ne pouvez plus exercer votre profession ou toute profession (formule beaucoup moins généreuse pour la personne en situation de sinistre) ? La référence est-elle le régime collectif – Sécurité Sociale ou Pôle Emploi – ou une définition élaborée par l’assureur (formule en général plus restrictive) ? la liste des exclusions : par exemple les maladies non objectivables (à savoir les pathologies dorso lombaires et psychologiques) les fibromyalgies et syndrome de fatigue chronique sont-ils ou non couverts ? Pouvez-vous aller en vacances, en séjour, dans tous les pays étrangers ou non ? Les durées et/ou montant des prestations sont-ils ou non plafonnés ?

Au plan de la tarification, le taux de cotisation est-il ou non fixe sur toute la durée du crédit ? Une exonération existe-t-elle ou non en cas de surendettement et/ou pendant le versement de prestations ?
Au plan de l’accompagnement social : en cas de Perte Totale et Irréversible d’Autonomie, une allocation forfaitaire complète-t-elle ou non le versement du capital restant dû ? un fonds d’entraide peut-il être sollicité en cas de situations difficiles ?
Cette liste n’est évidemment pas exhaustive. Nous réfléchissons d’ailleurs à l’élaboration d’un guide de l’assuré.

Quel est votre sentiment sur la couverture Chômage si décriée aujourd’hui ?

En assurance emprunteur, les risques incontournables à assurer sont d’évidence le Décès, les Invalidités et l’Incapacité de Travail.
Pourtant n’est-il pas imprudent, voire irresponsable, de se lancer dans un projet de longue haleine en fermant les yeux sur la précarité, sans cesse grandissante de l’emploi. La crise que nous traversons encore démontre la réalité de ce danger si l’on se réfère au cortège de biens qui ont été mis en vente faute de capacité à régler les échéances de crédit.

Nous relevons sur ce point que le Conseil National de l’Habitat (instance majeure où se réunissent les différentes familles d’acteurs du logement) dans le cadre de deux groupes de travail présidés par le Professeur Michel MOUILLART, économiste qui fait référence dans le domaine du logement, plaide avec force pour cette attitude positive de s’assurer contre le chômage.
Oui donc à une couverture Perte d’Emploi plus généralisée avec la précaution préalable de bien assimiler les critères de mise en œuvre et l’étendue des prestations offertes.

Quels sont vos projets pour 2011 ?

MUTLOG entend demeurer l’alternative mutualiste dans le champ si concurrentiel de l’assurance emprunteur. Plus encore elle souhaite élargir son audience. C’est en ce sens qu’elle vient de créer deux offres : PRIMUS (offre complète) et ALTUS (offre « haut de gamme »). L’une comme l’autre dispose du même socle de plus-values solidaires :
-  Un forfait supplémentaire de 500 euros en cas de Perte Totale et Irréversible d’Autonomie ;
-  Une aide destinée (forfait d’une échéance de crédit) aux accompagnants de personnes en fin de vie ;
-  Une exonération des cotisations pendant 12 mois en cas de surendettement ;
-  Un forfait d’accompagnement en cas de retour à l’emploi.
Pour ALTUS, par exemple, au-delà de cette forte réaffirmation de son ancrage mutualiste, en matière de garanties Incapacité de travail, outre le choix laissé de la durée de franchise 90 ou 180 jours, l’innovation réside principalement dans la prise en charge des maladies non objectivables (MNO : pathologies dorso lombaire, psychologique, fibromyalgie ou syndrome de fatigue chronique) et, pour la perte d’emploi, l’éligibilité à la prestation chômage des ruptures conventionnelles.


Pour expliciter le contenu de nos offres, Frédéric SURANYI, Directeur du Développement demeure, bien entendu, à la complète disposition de vos lecteurs
> Tél : 01 44 89 91 63
> E-mail




Site

L’ICOSI co-anime le pôle Insertion Socio-Professionnelle et ESS du PCPA Tunisie

En tant que co-animateur du pôle Insertion Socio-Professionnelle et ESS du PCPA Tunisie, l’ICOSI a déposé auprès du programme un plan d’action pour le pôle s’étendant jusqu’en 2018. Validé par le comité de pilotage, ce plan débutera par une rencontre des membres du 18 au 20 septembre prochain à Tunis.

Découvrir...


Citoyens Actifs 2.0

Citoyens Actifs 2.0 est lancé ! Après une première phase concentrée sur la participation aux votes municipaux et européens de 2014, les associations partenaires ont élargi leur projet pour qu’il devienne un réseau. Celui-ci regroupe les citoyens européens d’Ile-de-France désireux de vivre plus activement et solidairement leur citoyenneté européenne.

Découvrir...